French English German

LE CONTEXTE DE REFERENCE

LE CONTEXTE DE REFERENCE

Parmi les nombreuses voies de communication qui reliaient autrefois la Ligurie avec la France et le Piémont, la Route du sel était l'une des plus célèbres et fréquentées. Cette route historique et suggestive reliant Vintimille à Limone Piemonte a été réalisée à l'époque de Charlemagne et a été pendant plusieurs années une route stratégique pour le passage des marchandises et des personnes.

L'une des sections classiques de ce tracé est sans doute celle comprise entre Monesi (1400 m d'altitude), un hameau de la petite commune de Mendatica (région Ligurie), point de départ et d'arrivée de plusieurs itinéraires de randonnée, et le village touristique de Limone Piemonte (région Piémont).

Le tracé, caractérisé par l'un des panoramas naturels les plus caractéristiques des Alpes Maritimes et par une variété extraordinaire de paysages suggestifs, se développe presque entièrement sur des chemins de terre et des chemins muletiers dans la zone de frontière entre la Province de Cuneo et d'Imperia et la France.

La section de route faisant l'objet d'intervention remplace et reproduit l'ancien trajet médiéval du chemin muletier qui était mieux connu sous le nom de « via marenga » (qui mène à la mer), née pour relier la côte ligurienne avec l'arrière-pays piémontais, notamment le village de Limone Piemonte.

La section de route concernée qui part de Monesi et arrive jusqu'à Limone Piemonte, en passant par La Brigue, pour atteindre le Col de Tende, fut aménagée et vue 1élargie à des fins militaires durant les années 1938-1939 en tant que partie de l'ensemble de fortifications du Vallo Alpino Occidentale (Mur Alpin Occidental) voulu et réalisé par Mussolini pour attaquer plus aisément la France en juin 1940.
Cette section de route fut donc utilisée pendant plusieurs années comme voie de liaison entre les différents secteurs fortifiés du Ier et du IIème Système défensif du Vallo Alpino.
Le tracé de la route concerné est entièrement en terre a été complètement réalisé à mi-côte à une altitude allant de 1 800 à 2 000 mètres.
La plupart du parcours présente des murs de soutènement réalisés en pierres apparentes, en état d'abandon et très mal conservés.

En 1947, après la cession à la France de la commune de Tende (Haute-Vallée de la Roya) et d'une partie du territoire compris dans la commune de Briga Marittima (établie par le traité de paix de février 1947), la nouvelle commune de Briga Alta, qui comprend les hameaux de Piaggia, Upega et Carnino, est créée sur le versant italien.

Il est curieux de remarquer que lors de sa construction, la route était entièrement située dans le territoire italien. Après 1947, suite à la nouvelle répartition administrative du territoire transfrontalier, la route concernait une partie de la frontière avec la France, tout en gardant sa nature d'unicum fonctionnel, c'est-à-dire de route de liaison entre les communes locales et transfrontalières de la région, une voie fondamentale pour faciliter le passage des marchandises et des personnes.

Il est actuellement possible de diviser pour des raisons pratiques le parcours de la route faisant l'objet d'intervention comme suit :

  • vue 2La première partie du parcours, du Vallone Cabanaira jusqu'au Passo della Boaria située dans la commune de Limone Piemonte, à proximité du Col de Tende, se développe sur environ 8 km et offre plusieurs points panoramiques sur la haute Vallée Vermenagna et sur une partie de la Vallée de la Roya
  • La partie centrale du parcours, du Passo della Boaria au Colle dei Signori (2.130 m d'altitude) située en territoire français, où se trouvent les bornes de frontière ; cette partie se développe entièrement en altitude sur environ 10 kilomètres. Ici la route traverse la cuvette aride caractérisée par des dolines et des cavernes situées au pied du Massif du Marguareis, dans la commune de La Brigue ; la route devient parfois pierraille et la chaussée est disjointe;
  • Une partie finale, du Colle dei Signori à Monesi, à travers les communes de Briga Alta, Mendatica, Pornassio, Montegrosso Pian Latte et Tenda, qui se développe sur une longueur totale d'environ 18 km : ici le parcours s'insère dans la région des Navette où se trouve la célèbre forêt formée de mélèzes séculaires et de sapins blancs et très fréquentée par les touristes en été.

Il est donc évident que la route se développe sur des terrains appartenant aux différentes communes situées dans la zone de montagne et de frontière dont les compétences administratives font abstraction de la frontière transfrontalière.
La section qui se développe sur le versant ligurien, du lieu-dit Monesi à la limite de la Province d'Imperia, sur une longueur d'environ 3,8 km, a été récemment classée Strada Provinciale n. 88 (Route départementale), ce qui confirme l'intérêt de l'administration de la région Ligurie pour ce tracé.

Il faut également souligner que le tracé en question revêt une importance particulière d'un point de vue environnemental grâce à sa situation en altitude dans un cadre naturel de valeur environnementale et paysagère incontestée, à cheval entre les Alpes liguriennes et les Alpes Maritimes. En effet, une partie de la route figure parmi les zones sensibles dont la gestion est confiée aux deux parcs : le Parc Naturel Régional des Alpes liguriennes et le Parc Naturel de la Haute Vallée Pesio et Tanaro, tous les deux partenaires de ce projet.

Sa situation à l'intérieur d'un espace protégé nécessitant une protection et une sauvegarde spéciale renforce ultérieurement les raisons à la base de cette intervention afin d'assurer le plus rapidement possible la mise en sécurité de l'ouvrage et de parvenir à la définition d'une gestion responsable du tracé, conformément aux principes de durabilité, respect et valorisation de l'environnement et la biodiversité animale et végétale locale.

Parc Naturel Régional des Alpes liguriennes :

parc 1Le Parc Naturel des Alpes liguriennes a été institué en automne 2007 avec la participation de sept communes de la province d'Imperia : Rocchetta Nervina, Pigna, Triora, Montegrosso Pian Latte, Rezzo, Mendatica, Cosio d'Arroscia. Le parc naturel s'étend sur une surface totale d'environ 60 km2 et comprend également une partie de territoire confinant de « paysage protégé » qui occupe une surface de 68 km2. Le Parc se développe tout près de la ligne de faîte qui marque la frontière entre l'Italie et la France (département des « Alpes Maritimes »). Le Parc fait partie de la zone de culture ligurienne-provençale-occitane.
Dans ce cadre naturel et culturel transfrontalier d'altitude, l'élevage, notamment avec la transhumance des troupeaux, a représenté l'un des principaux éléments de connexion entre les diverses communautés locales installées au pied des Alpes françaises et italiennes. La zone est caractérisée par la présence de plusieurs alpages et constitue un territoire de passage et de liaison pour de nombreux agriculteurs italiens qui mènent leurs troupeaux sur le territoire français.
La zone de Pian Cavallo, située à l'intérieur de la réserve naturelle, représente l'un des espaces naturels les plus importants de la Ligurie grâce à sa vaste surface boisée de grande qualité formée surtout de forêts de mélèzes, pins sylvestres et hêtres.
Cette zone est l'une des plus importantes zones karstiques non seulement en Italie mais en Europe en raison des nombreuses formations rocheuses épigées et hypogées (grottes, cavités, siphons).
La calanque de la Gorge des Fascette (environ 600 m de développement) située entre Ligurie et Piémont est particulièrement spectaculaire.
L'ensemble de la section ligurienne de la route faisant l'objet d'intervention et appartenant à un point de vue administratif à la commune de Triora est situé sur le SIC IT 1314610 dénommé « Monte Saccarello – Monte Fronte » (Rete natura 2000), confié à la gestion du parc des Alpes Liguriennes par la Loi régionale N° 28 de la Région Ligurie du 10 juillet 2009.

Parc de la Haute Vallée Pesio et Tanaro:

Le Parc de la Haute Vallée Pesio et Tanaro est l'un des premiers espaces protégés créés dans le Piémont. Il a été institué en 1978 sur un territoire de plus de 2 650 hectares et s'étend aujourd'hui sur environ 6 770 hectares.
carte 1

Le Parc se développe principalement autour du Massif du Marguareis, au milieu des Alpes Liguriennes et son territoire concerne deux vallées : la Vallée Pesio et la Haute Vallée du Tanaro.

Sa situation géographique particulière avec un climat particulièrement tempéré qui ressent l'influence de la mer Méditerranée, située peu loin, ainsi que sa configuration rocheuse le rendent célèbre pour la variété et la typicité de la flore et des écosystèmes qui se sont développés ici et confère à son territoire la plus grande biodiversité végétale de l'arc alpin.

Ce territoire est caractérisé par une nature riche et diversifiée qui comprend de vastes forêts de sapins blancs, hêtres, plantes latifoliées, châtaigniers, pins sylvestres et pins à crochet.

Le karst est une autre caractéristique typique de cette zone de montagne et il forme plus de 150 de galeries et de grottes souterraines situées surtout dans le Massif du Marguareis. L'organisme de gestion du parc gère également la Riserva Naturale Speciale di Crava - Morozzo, la Riserva Naturale Sorgenti del Belbo, la Riserva Naturale Augusta Bagiennorum et la Riserva dei Ciciu del Villar.

La route faisant l'objet d'intervention traverse le territoire du parc dans la zone comprise entre le Passo di Flamalgal et le Colle dei Signori, dans le territoire de la commune de Briga Alta, comme le plan ci-dessus l'indique.

 

Le contexte de référence du projet est une zone de montagne qui s'étend sur la Haute Vallée Tanaro, la Vallée Vermenagna et la Haute Vallée Arroscia, ainsi que sur une partie du département des Alpes Maritimes (communes de Tende et La Brigue) et se distingue par un milieu typiquement alpin caractérisé par de petites communes de montagne qui comptent dans l'ensemble environ 6 000 habitants sur plusieurs villages et hameaux.

Au plan économique, ce contexte de référence est caractérisé par des activités touristiques et agricoles. En été, le territoire est une destination très fréquentée pour les randonneurs qui aiment pratiquer des sports en plein air. De plus, quatre parcs sont présents sur le territoire : le Parc Naturel Régional des Alpes Liguriennes, le Parc Naturel de la Haute Vallée Pesio et Tanaro, le Parc des Alpes Maritimes et le Parc National du Mercantour.

Le territoire limitrophe de la route comprend trois stations de ski (Limone Piemonte, Briga Alta et Monesi) assez fréquentées en hiver.

En ce qui concerne l'agriculture, l'élevage d'altitude, largement développé, est l'activité prédominante et compte environ soixante fermes agricoles, italiennes et françaises, qui pratiquent le pâturage dans cette zone transfrontalière, avec la transhumance de plus de 10 000 animaux en altitude.

A présent, l'accès et l'utilisation de la route Monesi – la Brigue - Limone Piemonte – Col de Tende ne sont pas réglés. Compte tenu de la situation en altitude et du type particulier (terre) du parcours, l'ouvrage est considéré comme l'un des plus intéressants itinéraires hors piste et figure parmi les tracés « de première catégorie » les plus connus à l'international.

La fréquentation assidue et non réglementée de la part des voitures et surtout de véhicules tout-terrain, motos et quads a certainement contribué à endommager la chaussée au fil du temps et à congestionner l'utilisation pendant les mois d'été où l'afflux est plus élevé, en compromettant gravement les éléments de l'écosystème actuel.

En hiver, d'octobre à mars, l'itinéraire est régulièrement fermé au passage des véhicules et il ne peut pas être parcouru avec les raquettes de neige à cause du danger diffus d'avalanches.

La nécessité d'intervenir le plus rapidement possible pour continuer à assurer la possibilité de parcourir la route en toute sécurité et sur toute sa longueur est confirmée par l'arrêté de la mairie de Limone qui interdit déjà le passage aux véhicules et aux personnes dans la section de route comprise entre la bifurcation Valmorina et le Colle della Boaria en raison du danger constant de glissements et d'éboulements de terrain.
De plus, la municipalité de Briga Alta vient de publier un arrêté qui interdit l'accès à cette route pendant toute la période hivernale.

Le plan suivant indique le tracé de la route (couleur rouge) à côté des limites transfrontalières entre Italie et France (couleur verte) et des limites régionales entre le Piémont et la Ligurie (bleu clair).

Infos légales - Plan du site - Crédit conception